accueil > architecture > chronologie > 2012
ma cocotte
. 01

Ma Cocotte


« Ma cocotte ne se décrit pas. ma cocotte se vit. Peu de théorie, pas de
style, pas de mode. Juste une envie cristalline. »
L’envie d’un lieu chaud par ses cheminées et sa cuisine, vivant par ses
amis et ses cuistots, libre comme un espace où tout peut arriver, fertile
par toutes ses surprises cachées ou montrées sur ou dans les murs.
Est-ce un bistro à Paris ? Est-ce une cantine ailleurs ? La Brique étaitelle
là ? Les tapis de carreaux ont-ils réellement été composés par un fou
naïf ? Les bronzes coulés dans le béton sont-ils prémédités ou est-ce une
erreur ?
Y en a-t-il encore d’autres cachés ?
La salle de bain de Droog serait-elle mieux dans un dispensaire ? Ontils
oublié de peindre les chaises ? N’avaient-ils pas assez d’argent pour
que les lampes, les couverts soient assortis ? Qui a fait cette incroyable
collection de photos surréalistes ? Pourquoi les cheminées en sont sans
l’être ?
Chez ma cocotte, tout est question sans réponse.
Seul compte ce qu’il y a dans le bol et avec qui on le mange ». Ph.S
 

informations

  • adresse : 93400, Saint Ouen, France
  • surface : 1000 M²

presse

SLS Miami
. 02

SLS Hotel South Beach


 

Mama Shelter Marseille
. 03

Mama Shelter Marseille




informations

  • adresse : 13005, Marseille, France

presse

Port Adriano
. 04

Port Adriano


"Un port, à l'origine, c'est un village de pêcheurs. Un quai, c'est donc une rue de village qu'on doit avoir plaisir à arpenter. Alors j'ai minimisé les ruptures entre l'eau et les activités de terre ferme, en éradiquant notamment les voitures qui se retrouvent en sous-sol. A l'inverse, les espaces de travail, un peu bruts, sont mis en valeur : en montrant les bateaux en maintenance, les ouvriers qui travaillent dessus, je souhaitais dévoiler la vérité d'un port." Ph S


Paradis du Fruit @Laurent Attias
. 05

Paradis du fruit Roots


« Le Paradis du Fruit,
C’est avant tout des fruits et des hommes,
Des fruits, gros, petits, jaunes, oranges, rouges…
Des vitamines, des minéraux…
On ne peut pas être exhaustif avec les fruits, trop vastes, trop bons et très bons aussi.
Mais les hommes.
Sans les hommes du Paradis, les fruits ne seraient que des fruits.
Au Paradis, avec les fruits, les hommes ne sont même plus des hommes. Ce sont des anges, des génies, des artistes.
Uniques, ils cherchent, cueillent, malaxent, pressent, mélangent, décantent, infusent,
Avec talent, don et vocation.
Sans eux, le fruit serait moins.
Ces anges sont pour nous les messagers des fruits.
Merci et Encore »
Ph.S


informations

  • adresse : Avenue Wagram , Paris, France
architecture_fiche